• Actualités

Secours dans un arbre

13/01/2012

UN IMPORTANT DISPOSITIF DE SECOURS SE MOBILISE, DANS L'APRES-MIDI DU 10 JANVIER DERNIER, POUR EXTRAIRE DE LA TETE D'UN ARBRE UN HOMME AYANT UNE PROBABLE FRACTURE DU TIBIA ET LE PIED COINCE PAR DES BRANCHAGES. UNE OPERATION PEU COMMUNE NECESSITANT NOTAMMENT L'INTERVENTION DE L'EQUIPE SPECIALISEE EN SAUVETAGE-DEBLAIEMENT.



Il est 14 h 52, le 10 janvier dernier, lorsque parvient au Centre de traitement de l'alerte une demande de secours pour un accident du travail sur la commune de Sigournais, près de Chantonnay.

Aussitôt les bips sonnent pour les personnels du VSAV et du VSR de Chantonnay. Sur leur ticket de départ, il est précisé que la victime a le pied coincé sous un arbre et qu'elle n'est pas dégagée.

A leur arrivée sur les lieux, les sapeurs-pompiers découvrent une situation à laquelle ils ne s'attendaient pas.

 
Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 027 Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 126

Car contrairement à ce que chacun avait imaginé, la victime ne se trouve pas au sol, le pied coincé par un arbre. Il s'agit en fait d'un bucheron, péniblement prisonnier de l'arbre dans lequel il travaillait, le pied coincé par des branchages, avec probablement une fracture du tibia. 

En effet, alors qu'il tronçonnait une branche de taille importante depuis la tête de l'arbre, au moment où elle aurait dû tomber la branche est venue violemment frapper la jambe du bucheron, poussant alors son pied dans des branchages enchevêtrés.

L'homme est dans une situation délicate depuis une cinquantaine de minutes, temps pendant lequel les agriculteurs des alentours ont tenté de le dégager. Mais la compression des branchages associée à la douleur provoquée par la fracture rendent impossible le dégagement de la victime dans des conditions de simple descente.

 

Choix tactiques

Les premiers intervenants demandent rapidement du renfort, avec du matériel. Ce sont ainsi deux échelles supplémentaires qui viennent compléter le dispositif d'approche de la victime.

De plus, il apparaît évident aux sapeurs-pompiers sur place qu'il faut commencer par soulager la douleur ressentie par la victime. Un Smur est donc demandé sur les lieux pour une prise en charge médicale, tant de la douleur que du risque lié à la décompression du pied.

Une fois la victime techniquée, les opérations de dégagement du pied se déroulent plus sereinement, et une attèle peut être posée.

Une question demeure : comment descendre cette victime ?

Le chef de groupe demande l'avis du conseiller technique en sauvetage-déblaiement.

 
Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 079 Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 111
 
Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 060

Glissade sur échelle

Il va de soi que l'homme, bien que ne souffrant plus, ne peut descendre par l'une des échelles. Impossible également de mettre à dos d'homme cette victime le temps d'une descente : l'attèle de jambe rappelle à tous qu'il faut mobiliser le moins possible une suspicion de fracture...

Le conseiller technique en sauvetage-déblaiement propose qu'une partie de l'équipe spécialisée le rejoigne pour procéder à l'évacuation du bucheron au moyen d'une barquette que les sauveteurs feront coulisser sur une échelle.

C'est ainsi qu'arrive sur les lieux la Cellule SD du Sdis de la Vendée, pour la mise en action de cette manoeuvre particulière mais jugée la plus rapide et la moins traumatisante pour la victime.

 
Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 152 Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 183 Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 195
Copie SAP et SD - Chantonnay - 10janv2012- IF 202

Sitôt dégagé de la tête d'arbre de laquelle il était prisonnier, l'homme blessé est conduit au centre hospitalier.

Cette intervention, peu commune, a nécessité l'engagement d'une vingtaine de sapeurs-pompiers issus des centres de secours de Chantonnay, Montaigu et La Roche-sur-Yon.

 

Info :

Equipes spécialisées

Le sauvetage-déblaiement est une des spécialités auxquelles les sapeurs-pompiers peuvent se former.

Tout savoir sur les équipes spécialisées en Vendée...

Marché public

Consultez notre liste

Offres d'emploi

Consultez nos offres

contact
SDIS Vendée
Les Oudairies - BP 695
85017 LA ROCHE SUR YON Cedex
Tél : 02 51 45 10 10
Fax : 02 51 62 04 18