• Conseils et prévention
  • Stockage des engrais et risque incendie : conseils aux agriculteurs

Stockage des engrais et risque incendie : conseils aux agriculteurs

Copie Feu hangar agricole Froidfond - 25novembre2011- IF 044

CONNAITRE LES PRODUITS ET LEUR REACTION ENTRE EUX, NOTAMMENT EN CAS D'INCENDIE, PERMET DE MIEUX APPREHENDER LEURS CONDITIONS DE STOCKAGE AFIN DE FACILITER L'INTERVENTION DES SECOURS EN CAS DE SINISTRE ET DONC DE LIMITER LA PERTE D'EXPLOITATION.



Au-delà de 1 250 tonnes d'engrais à base de nitrates, les installations construites après avril 1994 sont soumises à une réglementation particulière. Les autres, celles qui sont antérieures à 1994 ou qui stockent bien moins que le tonnage précité, ne sont pas soumises à des obligations réglementaires en la matière. Pourtant... quelques règles de bon sens s'imposent.

 
« La séparation physique des produits entre eux est la règle de base. Idéalement, les engrais à base de nitrate doivent être stockés dans des locaux distincts de tout autre produit présent sur l'exploitation, indique le capitaine Yannick Bourcier, spécialiste des interventions à risque chimique au Service départemental d'incendie et de secours de la Vendée. A minima, leur séparation physique doit être envisagée par le biais de cloisons. Car de nombreux produits ne doivent surtout pas être en contact avec des engrais à base de nitrate d'ammonium, surtout en cas d'incendie :

  • les liquides inflammables (essence, huile de graissage, fiouls, solvants...),
  • les gaz liquéfiés sous pression,
  • les produits phytosanitaires,
  • les liquides corrosifs ou autres substances réactives tels les acides, chlorates et sels de cuivre, les solides inflammables (soufre élémentaire, poudres métalliques),
  • les produits organiques facilement combustibles (foin, paille, aliments pour animaux).

Il en va de même pour les produits provoquant un dégagement d'ammoniac avec les engrais (ciment, chaux) ou pour les substances dégageant spontanément de la chaleur en présence d'humidité (chaux vive, cyanamide calcique) » poursuit le capitaine Bourcier.

 
Pour le stockage des engrais en vrac, les sapeurs-pompiers recommandent de bien nettoyer l'espace de stockage des engrais, en prenant soin de ne surtout pas utiliser de sciure ou de matière organique, d'éviter l'humidité dans le stockage en raison du risque de granulation et de prise en masse de l'engrais. En cas de prise en masse de l'ammonitrate, ne surtout pas employer d'explosifs et recourir aux moyens mécaniques. Et enfin, proscrire les ampoules nues à proximité directe des tas d'ammonitrates stockés.

 
Pour le stockage en sacs, ceux-ci doivent être bien fermés et étiquetés, accessibles pour les besoins de manutention, éloignés des ampoules nues, et retirés de la pile s'ils sont percés afin si possible d'être réensachés et réétiquetés.

 

Que faire en cas d'incendie sur l'exploitation ?


Copie Feu hangar agricole Froidfond - 25novembre2011- IF 014

- Alertez les sapeurs-pompiers (18) et soyez précis sur votre localisation, la nature des produits stockés, la présence où non de bâtiments jouxtants, et l'existence ou non d'un point d'eau sur votre exploitation.
- En attendant leur arrivée, ne tentez pas d'éteindre l'incendie, mais procéder à l'évacuation des personnes et des animaux et sortez des bâtiments périphériques les engins agricoles si vous le pouvez sans prendre de risque.
- Accueillez les secours dès leur arrivée pour les guider et les renseigner au fur et à mesure de leurs reconnaissances. Si l'intervention a lieu de nuit, n'oubliez pas de leur signaler la présence de fosses à lisier, véritables dangers pour eux qui ne connaissent pas les lieux.

 

En savoir plus...

Retour sur...

Un violent incendie de hangar à Froidfond

Dans la nuit du 25 au 26 novembre 2011, à Froidfond, le ciel s'embrase : un hangar agricole de 700 m² est la proie des flammes. Sous les tôles, plusieurs tonnes d'ammonitrate, de chlorure de potassium, plusieurs centaines de round ballers, deux cuves à fioul et deux tracteurs sont la proie des flammes.

Il est 23 h 30 lorsqu'un appel signale aux sapeurs-pompiers un feu de hangar agricole, au lieu dit Chauvière, à Froidfond. D'emblée, il est précisé que le hangar contient des tracteurs et deux cuves à fioul de 1 500 litres chacune.
Aussitôt sont engagés sur les lieux d'importants moyens de lutte contre l'incendie. Le responsable du premier engin se présentant sur l'incendie passe comme message que le hangar sinistré contient également un stockage de fourrage, qu'il est totalement embrasé et attenant à deux autres hangars dont un contient des animaux, et qu'il existe un fort risque de propagation. Le dispositif de secours est alors renforcé.

 

Copie Feu hangar agricole Froidfond - 25novembre2011- IF 008

 

En poursuivant leurs reconnaissances avec l'exploitant, les sapeurs-pompiers découvrent que 60 tonnes d'ammonitrate et 12 tonnes de chlorure de potassium se trouvent sous les tôles en proie aux flammes. Au regard du risque de réaction chimique, et notamment d'explosion des produits entre eux (ammonitrate, chlorure de potassium, fioul) se pose aux sapeurs-pompiers la question de savoir s'il faut ou non arroser l'incendie. D'autant que pour complexifier encore un peu leur travail, une ligne électrique surplombe le bâtiment sinistré.

 
L'action des secours vise de prime abord à assurer la sécurité des personnes, avec la mise en place d'un périmètre de sécurité et des mesures de confinement pour la quinzaine de personnes vivant au plus près de l'incendie. Le bâtiment s'étant effondré sur lui-même sous l'effet de la chaleur, les sapeurs-pompiers décident de ne pas l'arroser directement mais de limiter les effets de la propagation de l'incendie par l'action de plusieurs lances afin de sauvegarder les hangars les plus proches. L'un, contigu, renferme 80 taurillons et génisses que l'exploitant choisit de ne pas évacuer tant que leur exposition aux flammes et aux fumées est limitée. L'autre, dont les portes sont léchées par les flammes du hangar en feu, contient plusieurs tonnes de fourrage. Enfin, ils réalisent des mesures permettant de juger le niveau de pollution tant atmosphérique que des eaux de ruissellement.

 

 Copie Feu hangar agricole Froidfond - 25novembre2011- IF 059
 

Au plus fort de l'action, une cinquantaine de sapeurs-pompiers, issus de six centres de secours, sont présents sur cette intervention. Celle-ci est de longue durée, et se poursuit jusqu'au lendemain soir le temps que soient réalisées les opérations de déblais et de surveillance des points chauds.

Stockage des engrais et risque incendie : conseils aux agriculteurs

Marché public

Consultez notre liste

Offres d'emploi

Consultez nos offres

contact
SDIS Vendée
Les Oudairies - BP 695
85017 LA ROCHE SUR YON Cedex
Tél : 02 51 45 10 10
Fax : 02 51 62 04 18