• Nos moyens
  • Matériel et habillement
  • Zoom sur... la caméra thermique

La caméra thermique, une aide précieuse pour les sapeurs-pompiers

Copie caméra

MEME LORSQU'UN INCENDIE EST ETEINT PAR LES SAPEURS-POMPIERS, DES RISQUES DE REPRISES DE FEU SUBSISTENT.

L'UTILISATION DE LA CAMERA THERMIQUE LEUR PERMET DE PALLIER CETTE SITUATION, EN RECHERCHANT LES EVENTUELS POINTS CHAUDS POUVANT PERSISTER APRES UN SINISTRE.

CET APPAREIL PREND AUSSI SON IMPORTANCE LORS LA RECHERCHE DE VICTIMES PENDANT UN INCENDIE OU CERTAINES INTERVENTIONS DE SECOURS A LA PERSONNE.



Au début des années 1990 un bar restaurant prend feu à la Roche-sur-Yon. Les sapeurs-pompiers parviennent à maîtriser l'incendie. Or le bâtiment voisin est un vieil immeuble, dont les bardages de bois accumulent la chaleur provoquant un embrasement de l'édifice. Les soldats du feu Vendéens songent alors à acquérir une caméra thermique, qui dans ce cas aurait permis de vérifier si de nouveaux départs d'incendies étaient à craindre.

 

La caméra thermique, comment ça fonctionne ?

La caméra thermique, à ne pas confondre avec la caméra infrarouge utilisée par les militaires lors d'interventions nocturnes, permet de détecter les ondes de chaleur dégagées par les objets.

« Son fonctionnement étant simple, aucune formation n'est dispensée aux sapeurs-pompiers » explique l'adjudant-chef Yann Van Waelfelghem, agent du service technique et logistique du Service départemental d'incendie et de secours de la Vendée (Sdis 85).

A l'œuvre la caméra fait apparaître une image avec différents contrastes de noir et blanc, ou de couleurs selon les diverses générations de caméras thermiques. Il convient alors pour les sapeurs-pompiers de déchiffrer la signification des couleurs affichées à l'écran. Ainsi, les objets les plus chauds sont illustrés par des couleurs claires sur les écrans noir et blanc, et par des couleurs vives sur les écrans en couleur.

 
Copie Caméra en focntionnement

Un emploi privilégié lors des incendies...

La caméra est principalement utilisée sur les incendies.

Cet outil donne aux soldats du feu la possibilité de se déplacer plus aisément dans les fumées en leur offrant davantage de repères. Elle permet aussi de repérer le foyer de l'incendie, ou les points chauds qui peuvent exister sur les lieux. C'est par exemple une surchauffe électrique, un silo de produits susceptibles de s'enflammer et de provoquer une explosion ou des débris issus d'un premier incendie et conservant une température tellement élevée qu'un nouveau départ de feu serait probable. Ces points chauds peuvent aussi se trouver dans les cloisons.

Or à ce niveau la caméra a ses limites : elle est capable de distinguer les points chauds qui se trouvent à l'intérieur des cloisons seulement si celles-ci ne dépassent pas une certaine épaisseur (par exemple cinq centimètres pour le béton).

Si la caméra thermique est utile pour anticiper les risques, il convient cependant de préciser qu'elle ne dispense pas du jugement humain. Les sapeurs-pompiers exercent toujours un contrôle visuel et tactile afin de mesurer les risques qui peuvent éventuellement demeurer sur les lieux de l'incendie et dans ses alentours.

 

 
... et utile à la recherche de victimes


Bien évidemment la caméra thermique est aussi utile lors d'un feu pour retrouver d'éventuelles victimes bloquées à travers les fumées.

Plus surprenant, elle peut aussi être employée sur les interventions de secours à la personne.

L'adjudant-chef Yann Van Waelfelghem précise : « Pour ma part, j'ai déjà eu l'occasion d'utiliser la caméra thermique en nocturne lors d'un accident de la route. En fait, nous n'étions pas en mesure de savoir combien de personnes étaient présentent à l'intérieur des véhicules, nous recherchions donc d'éventuelles victimes éjectées. ».

C. B.

 
Copie IMG_8940 bis
 

En savoir plus...

6 caméras en Vendée

A partir de 2003, le Sdis 85 s'équipe de caméras thermiques.

Aujourd'hui les sapeurs-pompiers du département disposent de six caméras. Chaque compagnie (centre, ouest, est, nord et sud) en compte une, présente dans le véhicule du chef de groupe (Ndlr : le responsable de l'intervention). La sixième caméra se trouve à l'état-major, à la Roche-sur-Yon.

A noter : une caméra thermique coûte environ 6 000€

Marché public

Consultez notre liste

Offres d'emploi

Consultez nos offres

contact
SDIS Vendée
Les Oudairies - BP 695
85017 LA ROCHE SUR YON Cedex
Tél : 02 51 45 10 10
Fax : 02 51 62 04 18